Promo !

Takenoko

CHF39.00

TAKENOKO

L’art de la culture du bambou…

Il y a bien longtemps, l’Empereur de Chine offrit à l’Empereur du Japon un Grand Panda, symbole de paix. Votre délicate mission est de prendre soin de l’animal en lui aménageant une bambouseraie. Vous allez cultiver des parcelles de terrain, les irriguer et y faire pousser du bambou. Mais attention à l’animal sacré et à son goût immodéré pour les tiges croquantes…

Le joueur qui fera pousser le plus de bambous en gérant au mieux ses parcelles et en satisfaisant l’appétit délicat du panda remportera la partie.

Le principe du jeu: L’empereur du Japon vient de recevoir un cadeau sympathique mais un peu encombrant de ses amis chinois: un panda géant! Un peu désarçonné, il confie à son jardinier la mission délicate de construire un jardin pour abriter et nourrir le colosse. Pas trop ravi de cette mission, le jardinier quitte le palais de l’empereur en compagnie du panda, et s’attèle à la tâche.

C’est ainsi que commence Takenoko.
Au centre de la table, la première parcelle hexagonale est posée: elle représente le palais de l’empereur entouré d’eau. Sur la parcelle, on pose deux superbes figurines: le jardinier et le panda.

Au cours de la partie, les joueurs vont contribuer au développement du jardin en jouant deux actions par tour de jeu :
– Ils vont poser des nouvelles parcelles hexagonales et les irriguer pour faire pousser le bambou. – – Ils déplaceront le jardinier pour activer la pousse des bambous et le panda pour manger les morceaux de bambous fraîchement poussés.

Jusque là, c’est plutôt craquant, non?

Bon, passons aux choses sérieuses, comment les joueurs rivalisent-ils entre eux? Le but du jeu, c’est de réaliser des objectifs secrets. Il y a trois types d’objectifs. Au début de la partie, chaque joueur en reçoit un de chaque, au hasard. Au cours de la partie, chaque joueur peut piocher des objectifs supplémentaires.

Les types d’objectifs sont:

  • Les objectifs « parcelles », où il faut construire un motif particulier de parcelles irriguées. Par exemple, une ligne de 3 parcelles vertes.
  • Les objectifs « jardinier », où il faut faire pousser des bambous d’une couleur particulière jusqu’à une hauteur particulière.
  • Les objectifs « panda », où il faut faire manger des combinaisons particulières de couleurs de bambous au panda.

Au fur et à mesure qu’ils réalisent leurs objectifs, les joueurs les dévoilent. Quand un joueur pose un septième objectif réalisé, il gagne une récompense de 2 points de la part de l’Empereur.
Les autres joueurs ont droit à un dernier tour de jeu. Enfin, chacun compte les points des objectifs qu’il a réalisés. Le joueur qui a le plus de points a gagné.

L’ambiance du jeu: Takenoko est le genre de jeu qui fait saliver dès l’explication de la partie. Et à juste titre. Le thème est sympathique, le matériel est adorable, le jeu a l’air tout simple mais quand même malin.

En pratique, le jeu tient exactement ses promesses. Le jardin qui grandit, les canaux qui se déploient, le bambou qui pousse, le jardinier qui s’affère et le panda qui s’empiffre. On est plongé dans le thème et on s’amuse, tout simplement.

Le jeu est simple sans être simpliste. Il faut pouvoir saisir les opportunités qui se présentent, prendre de nouveaux objectifs au bon moment, placer le jardinier et le panda là où ça vous arrange mais pas les autres, saisir les objectifs de vos adversaires pour ne pas les aider… En 45 minutes, on prend plein de petites décisions qui mènent, ou pas, à la victoire.

Takenoko rejoint le panthéon des jeux familiaux, qui donnent une irrésistible envie de se retrouver, en famille ou entre amis, autour d’une table pour jouer à un bon jeu et passer un bon moment de convivialité.

C’est un coup de coeur, y a pas photo!


60 minutes

2 – 4 joueurs

À partir de 8 ans

Stratégie, construction/placement, objectif secret


 

En stock

Description